les perdants gagnent pareil

De charlot le 29/06/2021 (4 visites depuis 7 jours)






Le matin de bonne heure, on lève les mains, on met notre malheur de côté. Je mets mes souliers, on s’en va courir. Faut pas oublier qu’on va souffrir et on aime ça. Reste pas sur ton matelas, cours-ici, cours là-bas. Je me regarde dans le miroir. Wow! beau bonhomme. Je marche sur le trottoir et plus rien ne m’arrête.


Les perdants gagnent pareil. S’entraînent même au réveil. On se fou de la balance. on la monte la montagne. Les perdants gagnent pareil, aucun défi ne les ralentis.


L’après-midi au gym, je cours encore et plus vite. J’ai un marathon en fin de semaine. Dans le gazon, dans la garnotte ou la bouette. Je suis prêt. Comme une gazelle, regardez- moi mademoiselle. J’ai les aisselles toutes trempes. Je ne gaspille pas mon temps. Entre les enfants et la job. Y va faire chaud, let’s go, je me sens beau. J’ai confiance. C’est ma chance. Aweille on se lance



Les perdants gagnent pareil. S’entraînent même au réveil. On se fou de la balance. on la monte la montagne. Les perdants gagnent pareil, aucun défi ne les ralentis. Les perdants gagnent pareil. S’entraînent même au réveil. On se fou de la balance. on la monte la montagne. Les perdants gagnent pareil aucun défi ne les ralentis. Les perdants gagnent pareil. S’entraînent même au réveil. On se fou de la balance. on la monte la montagne. Les perdants gagnent pareil aucun défi ne les ralentis.