L'homme de la rue

De charlot le 03/10/2020 (7 visites depuis 7 jours)





Petite, il te prenait dans ses bras, mais t’inquiète, il est encore là. La maladie a pris le dessus, tu ne l’as pas cru quand il est parti. Dans ses moments lucides, il se souvient de toi, sa fille. Le temps file, il fait froid dehors, il est là avec sa bouteille de fort. Il a eu ces torts, et tu l’aimes fort. Tu voudrais qu’il revienne, qu’il te tienne encore la main, mais demain on ne sait, il voudra peut-être se faire aider.



As-tu vu l’homme de la rue, il ne t’a pas reconnue, il t’a prise pour une inconnue, mais toi, tu le sais, c’est ton père et tu l’aimes.
As-tu vu l’homme de la rue, il ne t’a pas reconnue, il t’a prise pour une inconnue, mais lui, il le sait, tu es sa fille et il t’aimeras pour la vie.



Laisse-le aller, il ne comprend même pas ce qui lui arrive. Ses souvenirs de toi et ta mère lui font des fois verser une larme. Il a peur, toi tu pleures, c’est ton père et tu voudrais le sauver, malgré la pluie et le froid, il te regarde par ta fenêtre et il s’en va de peur de te faire de la peine.


As-tu vu l’homme de la rue, il ne t’a pas reconnue, il t’a prise pour une inconnue, mais toi, tu le sais, c’est ton père et tu l’aimes.
As-tu vu l’homme de la rue, il ne t’a pas reconnue, il t’a prise pour une inconnue, mais lui, il le sait, tu es sa fille et il t’aimeras pour la vie. As-tu vu l’homme de la rue, il ne t’a pas reconnue, il t’a prise pour une inconnue, mais toi, tu le sais, c’est ton père et tu l’aimes.
As-tu vu l’homme de la rue, il ne t’a pas reconnue, il t’a prise pour une inconnue, mais lui, il le sait, tu es sa fille et il t’aimeras pour la vie.



Un jour, il t’appellera, un jour il sera prêt. Il marche dans la ville en attendant de retrouver sa famille. Il va faire un tour, là où il t’emmenais, il a une photo de toi dans sa poche, il la regarde et il sait qu’il t’aimeras à jamais.