Phi phi

De Philippe Leblanc le 10/05/2024 (29 visites depuis 7 jours)




Je suis un gros phi phi mais ça ne m’empêche pas d’aimer les femmes, je suis un gros phi phi et j’en suis fier, pourquoi me dis-tu que j’exibes mon long crayon, parce que j’ai des idées plein la tête, arrêtes avec ta philosophobie, les gens aiment ce que j’écris, ils applaudissent mes mots, je sais que je suis qu’un philoso, je ne manque pas de mine, j’ai des crayons à l’ancre et j’en ai deux boîtes pleines, je pense que notre relation est malsaine, tu es toxique, ton amitié me rend mal à l’aise, si je ne te conviens pas comme je suis aussi bien de ne plus se parler, je déteste ton mépris envers les philosophes, de toute façon si tu n’es pas content rentre chez toi ne reviens plus ici et oublie mon numéro, tu verras tu le regretteras, lorsque tu constateras le succès que j’aurai tu reviendras me voir à quatre pattes me suppliant de te pardonner, je verrai si je suis d’humeur à les accepter, au moins j’ai mon publique, eux ils m’acceptent, ils m’aiment pour de vrai.