A Nîmes, mon paradis ....

De Florence Belessin le 05/01/2012 (0 visite depuis 7 jours)

C’est à l'âge de 4 ans qu'on s'y est posé
À presque 20 ans je l'ai quitté
Au milieu des pères et sœurs j'ai étudié
Avec un père souvent à l'étranger

À 2 il a fallu créer sa vie.
J’y ai appris la vie, les joies, les amis;
Mais aussi les hôpitaux,
Les opportunistes et les mytho
Mais c'est ça qui fait ce que je suis.

Au milieu des arènes, j'ai vu la bête fléchir
Et les hommes autour de moi s'en applaudir
Et ça me fait encore réfléchir.

Par contre l'ambiance m'a vraiment charmée
Ça me manque de plus entendre ces ollé
Et ces chants au milieu des bodegas
Avec un grand verre de sangria.

Le flamenco, les chapeaux et les banderillas...
.. Quelle vie dans cette ville qui m'a vu grandir.
C’est vrai je l'ai quitté, mais c'était pour mieux y revenir.

Les petites rues, son horloge toujours bien placée,
Cette aspic fait qu'on s'y magne d'y retourner
Autour de l'esplanade, les 3 maures se font de sacrée bourse
Notamment pendant les 4 saisons où s'engouffrent
Dans la ville des millions d'étrangers
Prêts à s'enivrer pour tout oublier.

Mais Nîmes fut aussi pour moi
Un petit coin de paradis
Avec des grillons tout autour de moi
Pour me bercer chacune de mes nuits;

Des cigales en fond sonore
Pour peindre chaque après midi
D’un air de Marcel Pagnol
Chaque page de ma vie.

Aujourd’hui ce que je retiens de cette vie
C’est cet air chantant qui égaye mon ouïe,
Chaque fois que je l’entends
ca y est je suis au paradis.

La nonchalance en musique d'ambiance
Le pastis pour enflammer nos sens
Même si j'avoue je n’y ai jamais touché
Faut dire qu'un sudiste peut pas tout aimer !

Et les boules, j'ai faillis oublier,
C’est toute cette douceur qui allait me manquer…

Et oui, à Nîmes on étudie aussi
Avec en prime
Vue sur les 7 collines

Et il a fallu quitter cette zone
Pour un autre bijou de l'hexagone
Celle que l'on dit la plus jolie
La belle ville de Paris.

Aujourd’hui tout est différent
Déjà je taff pour gagner de l'argent
Histoire de payer toutes ces factures
Surtout de chauffage ça c'est sûr.

La tour Eiffel a remplacé la tour magne
Les klaxons ont remplacé les grillons
Mais je me fais à ma nouvelle vie
Et j’ai rencontré tout plein d’amis.

C’est sûr Paris c’est autre chose
Déjà on vit dans un autre décor
Et pis toute la semaine on sort
Ce n’est pas une vie de tout repos
Mais c’est juste pour quelques années
Mes vieilles années seront ensuite dédiées au repos…
À Nîmes mon paradis ….