L'affiche

De luciano VAL le 21/07/2009 (0 visite depuis 7 jours)

J’avais beau écrire « je t’aime »,
Elle prenait peu au sérieux
Ce que je disais en poëme.
Je trouvais cela injurieux.
Afin de briser l’anathème,
Il me fallait être impérieux,
Sans quoi, ce serait laborieux.

J’ai donc eu l’idée d’une affiche,
Une grande, quatre par trois.
On verrait si elle s’en fiche,
Bien apposée sur la paroi
En face de chez elle. Chiche!
Eclairée la nuit de surcroît,
Pour bien montrer mon désarroi.

J’ai demandé que l’on inscrive
Sur le papier, en lettres d’or,
« Aime-moi, pour que je revive,
Et je serai ton labrador ».
J’ai tant fait pour qu’elle y souscrive
Qu’elle fut conquise. Et j’adore
Quand, près de moi, elle s’endort.