l'état de bonheur permanent

De patrix le 30/05/2013 (2 visites depuis 7 jours)

Je suis Joseph le pâtre grec, de la chanson
Celui avec la gueule de métèque, de vagabond
Une nuit au clair de la lune, j’ai déserté
Pour rejoindre la dame brune, de mes pensées

Tu as rejoins la dame brune, qui t’attendait
Pour suivre des chemins de fortune, et d’amitié
Je suis sûr que tu seras heureux, entre ses bras
Vous voila réunis tous les deux, dans l’au-delà

J’ai suivi les chemins de fortune, de liberté
Pour cueillir ce rayon de lune, qui m’attendait
La vieille horloge a sonné, l’heure du départ
Mon balluchon j’ai préparé, et ma guitare

Tu as largué les amarres, cheveux aux vents
Emportant juste ta guitare, de juif errant
Dire qu’il suffit parfois, d’un seul navire
Qui s’approche de toi, tout se déchire

Il ne sert à rien d’être triste, c’est le printemps
Il ne faut rien de plus, que fêter chaque instant
J’ai profité de la vie, pour m’amuser
J’ai désormais toute la nuit, pour me reposer

Toi qui as si souvent chanté, la liberté
Te voila maintenant prisonnier, pour l’éternité
Avec toi nous prenions, le temps de vivre
Avec toi nous nous sentions, des hommes libres

Je suis Joseph le pâtre grec, de la chanson
Celui avec la gueule de métèque, de vagabond
Voila j’ai quitté cette terre, et mes amours
Il fallait bien finir par se taire, mourir un jour

Tu aurais pu mon vieux Joseph, aller moins vite
Pourquoi a-t-il fallu Joseph, que tu nous quittes
Tu déclarais l’état de bonheur, permanent
Mais nous sommes tous en pleurs, à présent



L'auteur :
patrix
patrix

écrit avec des extraits de : "La dame brune" "le Métèque"
"La philosophie" "Milord" "Dire qu'il faudra mourir un jour"
"La déclaration" "Il est trop tard" "Ma liberté" "Joseph"
Pour découvrir ou redécouvrir Georges Moustaki de son vrai prénom giuseppe soit Joseph .

Me contacter