Réflexions

De Arlet le 17/10/2018 (0 visite depuis 7 jours)

Quand vraiment trop c’est trop
Moi, je pars en voyage
Je m’en vais illico
Sur mon petit nuage.

Pour oublier le monde
Au naufrage imminent
Pour oublier les gens
Inquiets, hurlants, vociférants.

Et tous ces gens d’en bas
Dont j’avais triste image
Je les retrouve là
Rêvant sur leur nuage.

Cherchant à oublier
Mon image d’en bas
Celle où je m’emportais
Et jurais à la fois.

Je ne suis pas agneau
Ils ne sont loups sauvages
Nous sommes tous bien sots
La vie vaut davantage.

Arlet