Tonio,

De Esperance2008 le 30/08/2009 (3 visites depuis 7 jours)

Tonio est sur le chemin,
Derrière lui, il y a sa maison,
Sa femme en pleure sur le perron,
Son père, fière de voir partir son fils pour la patrie,
Sa mère est restée prés de l’âtre, le visage dans son torchon,
Tonio ne se retourne pas,
Il ne veut pas voir,
Tonio va se battre pour son pays,
Son cœur bat telle une fusillade,
Il est fière Tonio,
Il va rejoindre les gars sur le quai de la gare,
Son ami Paolo, serrant les siens,
Le jeune Lino l’air inquiet mais pas mécontent de faire le grand,
Tonio prend le train avec les autres,
Dans les tranchées,
Il voit les copains tombés,
La peur, le froid, la faim,
C’est pour ton pays Tonio, tiens bon,
Tonio n’est jamais revenu,
Sur la place du village,
Y a une stèle avec son nom et celui des autres,
Sa femme ne la regarde jamais
Mort au combat ça dit,
Son père lui, il fait un petit signe,
Fière de l’homme,
On a revu Tonio,
Dans les livres d’histoire,
Y a sa vie, son courage, son sens du devoir,
C’est tout Tonio ça,
Pas mort pour rien le Tonio.
N.30/08/09