luciano VAL

66 textes disponibles
Page : < Prcdent   1 2 3 4 5 6 7  Suivant >

Plutôt que de dire " je t'aime"

De luciano VAL le 10/11/2009


Plutôt que de dire « Je t’aime »,
Même ces mots peuvent lasser,
Chaque jour, pour les remplacer,
Je vais lui offrir un poème.

C'est une petite fille

De luciano VAL le 09/01/2010


C’est une petite fille,
Au doux parfum de vanille,
Qui grandit à Macapá,
En Amapà, au Brésil.

Heureusement, tu es venue

De luciano VAL le 01/07/2009

J’errais, le long des avenues,
A la dérive, le coeur à nu
D’une rupture survenue.
De ma blessure à bout portant,
Tous disaient, d’un air convenu,

Souvenirs d'enfance

De luciano VAL le 26/06/2009

Je ne sais pas pourquoi, ce soir, j’ai eu licence
D’exhumer pour partage, mon âme en nostalgie,
Un temps escamoté par un tour de magie,
Mon passé, à l’âge de la désobéissance,
Des questions suspendues, des peurs, des réticences,

Mon feuilleton

De luciano VAL le 24/06/2009

Ma tendre est accroc aux feuilletons.
Elle pimente sa vie de rêves.
Une fois par jour, s’accorde une trêve.
La priver d’sa dose, elle en crève.
Qu’importe si je fais l’planton,

Si je devais partir demain

De luciano VAL le 30/06/2009

Si je devais partir demain,
Je laisserais sur le chemin

Tous les printemps, tous les automnes,
Tous les orages d’été qui tonnent,

Mes mots

De luciano VAL le 05/07/2009

Mes mots sont des jeunots
Qui m’torturent sans malice.
Ils ignorent, ces novices,
Qu’ils me mettent au supplice,
Pour une seule rime en O.

Naissance d'un poëme

De luciano VAL le 09/07/2009

Ce matin, au réveil, j’étais pris de nausées.
Dans mon demi-sommeil, ma muse ou un esprit,
Me sentant affaibli, lâchement, me surprit,
Envahissant, sans bruit, ma pensée reposée.

Je récitais "le bateau ivre"

De luciano VAL le 13/07/2009

Quand j’allais, tous les jours, voir ma mère malade,
A la Conception, dans le hall, je lisais
Que RIMBAUD y mourut, au bout de ses balades.
Un marbre sur un mur, gris, l’immortalisait.

La première fois

De luciano VAL le 11/07/2009

Je pense à la première fois.
Je me souviens du paysage,
Mais plus du tout de son visage,
De son prénom ou de son âge.
Il est si loin cet autrefois.


Page : < Prcdent   1 2 3 4 5 6 7  Suivant >
luciano VAL
     luciano VAL

Textes protégés

Me contacter