1944

De Nobody Compares le 20/11/2013 (2 visites depuis 7 jours)


1944


Je pense à toi
Mais tu n'es plus là
Je vois ta tombe
D'un marbre froid et sombre
Repose en paix mon ami
Aux côtés de tes camarades anoblis
Vers, étaient leurs casques
Tous tombés en frasque
Le sang plus épais que l'eau
Du bleu au rouge était devenu le joyau
Plage devenue ravage
Jonchées de soldats qui avaient la rage
Le ciel était orageux
Ô, Éole qu'avais-tu contre eux ?
Les Allemands surprit
Mais pas totalement affaiblis
Nous attendaient là
Chantant leur hymne, crois aux bras
La mer aussi était déchaînée
Ô. Poséidon, pourquoi étais-tu enragé ?
Tant de balles utilisées
Tant d'hommes tués
Quelle est célèbre Omaha Beach
Si longtemps laissé en friche
Je me remémore à tes côtés
Sur le champ de bataille désordonnée
Beaucoup tombaient par terre
Cette plage était devenue leur cimetière
Avançant silencieusement à travers les villes ravagées
Sous les yeux des habitants effondrés
La victoire sur la France
C'est ce à quoi l'on pense
Les Allemands déroutés
Partirent se réfugier
La guerre allait prendre fin
Partout nous étions craints
La France maintenant conquise
Et ses habitants heureux de cette surprise
Nous marchons donc vers Berlin
Armes et bonheur entre nos mains
Arrivés en Allemagne sous la pluie
Obscure et terrifiante nuit
Et c'est pendant cette nuit-là
Que je t'ai perdu
Que je ne t'ai plus vu
Pour moi tu es le héros de cette guerre
Dont tout le monde est fier
Ô pourquoi sommes-nous partis à cette guerre
Maintenant je ne m'en rappelle guère
Je me rappelle de toi je t'idolâtre
Je me souviens de 1944