A Marie...

De Juliette le 04/10/2012 (1 visite depuis 7 jours)

A mon arrière grand-mère,

Le cerisier est toujours là,
Il est fier et droit, mais quand l’hiver arrive, je sais qu’il souffre d’avoir trop froid, d’avoir à supporter le vent, la pluie et le givre.
Alors je compatis et pense à lui…
Et je souffre moi aussi à l’intérieur.
Quelque chose me pique et je m’affaisse un peu plus.
Il doit être si vieux maintenant.
Toi aussi, tu dois être vieille… mais je garde l’image de celle que je regardais faire des confitures quand arrivait la belle saison et que le cerisier était en fleur.
Quand je le vois, je te vois et pense à toi…

Juliette



L'auteur :
Juliette
Juliette

Je suis amateur...
J'écris ce qui me passe par la tête, guidée par les émotions du moment (années 2000).
En espérant que vous prendrez du plaisir à me lire...

Me contacter