A MON AMI...

De Pascal.b le 11/04/2010 (3 visites depuis 7 jours)

Sous un tapis de roses
de terre et d'argile,
tu as pris la pause
dans un monde immobile.
Sur ces fragiles roses
et autres fleurs d'été,
j'en ai perdu ma prose
pour des banalités.

C'est idiot,
comme tout autour de moi
garde encore traces de toi
et Je ne trouve plus de mots
pour mon ami . . .
 
À mille lieues de nous
destinée peu m'importe ou, 
ton voyage en exil
rend routes choses futiles.
Et là debout encore sonné,
j'ai la tête à l'envers
tel un cowboy désarçonné
dans cet endroit désert.   

C'est idiot,
comme tout autour de moi
garde encore trace de toi
et Je ne trouve plus de mots
pour mon ami . . .

Que sommes nous face à tout
dans cet immense univers
vite oubliés des uns, de tous
Tom pouce chez Gulliver.
Je te promets de venir
fleurir ton lit de roses et de lys
de vivre de nos souvenirs
Sans perdre notre route promise. 

C'est idiot,
comme tout autour de moi
garde encore trace de toi
et Je ne trouve plus de mots
pour mon ami . . .

Pascal.b   

Tous droits réservés