CONJUGUER À L'IMPARFAIT

De Pascal.b le 21/06/2016 (1 visite depuis 7 jours)

J'aime les temps imparfaits,
sur les routes indirectes,
loin du plus que parfait
des corps insatisfaits.
J'aime l'étrange concept
des parfums de concrètes,
conjuguer le bien être
sans l'avoir du paraître.

je refuse l'impératif,
récuse le conditionnel,
me méfie de l'affirmatif,
renie l'homme providentiel.
Je préfère les superlatifs,
les relations intentionnelles,
les regards dubitatifs,
j'aime les temps essentiels.

Je rêve d'un futur composé,
sans regrets, du temps passé,
d'un présent verbalisé,
du bien, du mal conjugués.
Je rêve d'un simple futur,
loin de toutes conjectures,
fondé de faits imparfaits,
je rêve, de fait, du monde que j'ai.

Nous sommes des Êtres
des humains imparfaits
qui rêvons d'avoir
du temps à jamais

Pascal.B

Tous droits réservés



L'auteur :
Pascal.b
Pascal.b

la tête dans les étoiles mais toujours les pieds sur terre...
Mon premier recueil de Textes DES MOTS POUR LES MAUX disponible en ebook sur AMAZON, KOBO et APPLE

Textes déposés à la SACD

Web : http://www.myspace.com/popodobrasil
Me contacter