Et Philaé s’en est allé

De Leparc le 30/11/2016 (9 visites depuis 7 jours)

Et Philaé s’en est allé
Pour courir son éternité
Et Philaé s’est envolé
Pour sonder notre humanité

De ces milliers de kilomètres
Ne cesse d’émettre tes paramètres
La valeur de tes centimètres
Se jauge à l’applaudimètre

L’exploration aérospatiale
Des grandeurs sidérales
Salut l’étendue abyssale
Des lourdeurs de l’aéropostale

Depuis ton accostage
De la comète Tchouri
Nous étions les otages
Des experts de l’astronomie

Et de la physique réunis

Et Philaé s’en est posé
Pour lire notre éternité
Et Philaé s’est reposé
Pour oublier l’humanité

Depuis bien trop longtemps
Que tu demeures introuvable
De ne plus être au courant
Notre peine était insondable

Depuis ses caméras
Te localise la sonde Rosetta
Ta silhouette dans l’embarras
Coincée sur cet agglomérat

De cette obscure fissure
Aucune image n’avait rassurée
La gravité de tes blessures
N’avait pu être confirmée

Alors on s’était inquiété

Et Philaé s’en est blessé
Sur une étoile d’éternité
Et Philaé s’est tout ruiné
Au nom de l’humanité

Toi le petit atterrisseur
Avait gardé le contact
De cette pesanteur
Devais te sentir tout patraque

Soudé à ton rocher
Soudain tu refais surface
Prenons tous l’air étonné
Tu as une sacrée carapace

De ses ordinateurs
L’agence spatiale te calcule
Le destin très spécial
D’une poussière de particule

D’un minuscule véhicule

Et Philaé s’en est frotté
Aux poussières de L’éternité
Et Philaé s’est élevé
Aux mystères de l’humanité

La structure de composition
Du noyau dur de la comète
Nous fait la révélation
Sur l’origine des planètes

Inespéré monticule
De molécules inconnues
Te condamne à la canicule
Sur ta comète suspendue

De désespoir Rosetta
Se crashera sur ce gravât
Sure elle te retrouvera
Sur ce morceau de l’au-delà

Tous les deux en piteux état

Et Philaé s’en est allé
Pour courir son éternité
Et Philaé s’est envolé
Pour sonder notre humanité