Folie mortelle.

De jerome le 26/05/2009 (1 visite depuis 7 jours)


Seul enfermé.
Sa lumière disparait.
Tous en-lui deviennent négatifs.
Il a cessé d’être attentif.
Pourquoi il est venu au monde ?
S’il veut que s’apitoyer sur son monde.
Le paradis il ne connait pas.
L’enfer est son nouvel habitat.

Il est comme Baudelaire.
Avec son Spleen populaire.
Né sous la dépression maternelle.
Il a la folie mortelle.
Folie mortelle.

L’amour pour lui n’a jamais existé.
Lui voit les animaux du damné.
Chauves-souris et araignées le dévorent toute la journée.
L’enfer dans son monde est né.

Il est comme Baudelaire.
Avec son Spleen populaire.
Né sous la dépression maternelle.
Il a la folie mortelle.
Folie mortelle.


Jamais de jours que des nuits.
Enfermé dans une cellule de pluie.
Hanté par les cloches de la folie.
Le bruit carillonne à l’infini.
Son seul de secours.
La fin de ses jours.
Le rêve de sa vie.
Pour un fou qui s’ennui.

Il est comme Baudelaire.
Avec son Spleen populaire.
Né sous la dépression maternelle.
Il a la folie mortelle.
Folie mortelle.
Il est comme Baudelaire.
Avec son Spleen populaire.
Né sous la dépression maternelle.
Il a la folie mortelle.
Folie mortelle.