Le Tout

De Rosesarered le 25/08/2012 (10 visites depuis 7 jours)

L'immensité impalpable,
S'étend de toute sa texture
Sur nos vie imperturbables,
Tel une immatérielle couverture.

Les draps du temps nous encerclent.
Dans ce dédale de soierie
Le temps reste inerte,
Attendant notre agonie.

L'univers emmitouflé de toute sa complexité,
Se rit silencieusement de tout.
Poussières humaines d'une grande fragilité
L'univers na pas besoin de nous.

Sur la robe de nos tourments,
Sont brodés nos pêchés
Nous somme punis en conséquent,
Par notre mortalité.



Du même auteur