Les Sapins

De Kezia le 18/11/2017 (14 visites depuis 7 jours)

J'allais cueillir des fleurs dans la vallée
Insouciant comme un papillon bleu
A l'age ou l'âme à peine réveillée
Se cherche encore et ne sais rien de dieu
Je composais avec amour ma gerbe
Lorsque au détour l'aspect noir
Deux sapins couvrant un sol sans herbe
Me fit prier ainsi sans le vouloir

refrain
Dieu d'harmonie et de bonté
Par qui le sapin fut planté
Par qui la bruyère bénie
J'adore ton génie dans sa simplicité


L'archet de dieu règle votre cadence
Musiciens rythmez par l'aiguillon
Le jour des bals dont vous mènerez la danse
De L'ombre aux splendides salons
Vous traduirez des accents dont la flamme
Cherche des coeurs l'invincible chemin
Au violon vous donnerez une âme
Et vibrerez sous un archet humain