QUELQUES PETITS MARTIENS

De Thaly le 22/11/2007 (1 visite depuis 7 jours)

Je n'attends pas, je pars ...
J'ai peur du retard, demain je ne veux pas me réveiller trop tard.
Je ne pars pas pour rien, ni trop loin.
Je suis juste un chemin, un autre, que celui que l'on appele destin.

Je suis un petit martien, de ma petite soucoupe, je vous le maintien.
Oui je suis tout petit, tout vert, a la différence de vous, malgré tout je reste humain !

Je ne suis que de passage, voudrais juste éviter, quelque orages.
Alors, vous comprendrez d'où mes barrages.
De la haut vous ressembler à des barbares.
En chasse de territoires et de pouvoir.
Condamnant les beurres, les noirs ...
Du chômage, de l'insécurité et autres médiocrités.

D'ici de là, nous sommes quelques petits martiens, en quête d'un autre demain.
Oui de tous petits martiens, tout verts, qui malgré tout, de vous espère ...

Je vais me poser, sur un champ que vous n'aurez pas encore bousillé.
Mais plus je descends, et plus j'ai la nausée.
Malgré un espace limité et d'un estomac dérangé, je suis bien obligée de me poser.
Votre connerie de l'avaler sans pour autant l'accepter.

n.r 01/04/07