durandal

9 textes disponibles

La solitude aux cheveux blancs

De durandal le 12/02/2016

Seule dans son pavillon.Personne ne connait son nom. Son
amour l'a quittée.Déja quelques années. -

Bien sûre elle sort quelques fois.Il faut bien faire quelques pas.
Du pain du beurre quelques fruits. C'est le régime de sa vie.

A TOI

De durandal le 11/02/2016

Il y a eu toutes ces années.Ou nous étions si bien ensemble. On ne
peut les effacer.Quand le bonheur vous rassemble. ---

Tu m'as donné deux beaux enfants.Qui trop vite sont devenus grands.
Mais l'orsque l'on voit aujourd'hui.C'est un tres beau cadeau mamie. --

Ma drogue

De durandal le 12/02/2016

Ma drogue c'est toi.Ma dose de cocaïne.C'est la chaleur de tes bras.Tu est mon héroine.
Ma
piqure de rappel.Tu est mon overdose.Tellement tu est belle.Je vois la vie en rose.
Je
suis ton dealer.Tu est ma seringue.Je ne crainds pas la douleur.Car je t'aime comme un dingue.

A toi l'exilée

De durandal le 15/02/2016

Un beau jour d'aout un avion t'emporta.Vers un pays loin tres loin la bas. Avec
comme baguage ton sourire tes enfants.Laissant la frère famille grand parents. Je déteste les avions
depuis ce jour d'été.Ça fait un grand vide impossible à combler. -
Même s'il y a
les vacances trop vite passées.Ces ballades en famille ces jours ensoleillés.Les jeux et les cris de

J'aime j'aime pas.

De durandal le 17/10/2016

Je n'aime pas la misère.Je n'aime pas la guerre.Je n'aime pas les armes.Ni voir couler les
larmes.J'ai horreur de la haine.Ça me fait de la peine. Lorsque pleure
un enfant.S'inquiète une maman.Je n'aime pas l'orage.Déteste les grands voyages.Je n'aime pas la
solitude.Et ses mauvaises habitudes. Ce monde me fait peur.Avec ses gens sans
coeur.Tous ceux qui croient ou non.En un dieu,une religion.J'ai peur pour l'avenir.De voir ce monde

Ton dernier été

De durandal le 17/10/2016

C'était une drôle de saison.Pourtant c'était l'été.Ces mois ou les jours sont long. Quand on
les passe à espérer.Mais quand le soleil joue l'abandon.Votre coeur à du mal à briller.
A
l'extérieur il fait chaud.Chez toi il fait moin beau.Sur ton lit,drôle de météo.On compte sur
toi,sur ton sourire.Le mois d'aout,c'est le plus beau.Avec les beaux jours,tu va sortir.

Je ne peux l'oublier

De durandal le 17/10/2016

Elle est la dans mes nuits.Son visage me sourit.Et quand je me réveil.La nuit c'est grand soleil.Je
sais bien,c'est un rêve.Oui mais voila j'en crève.Arrive un nouveau jour.Qui sera sans amour.
Passe les mois,les
années.Vi t'elle seule ou accompagnée.Elle a le droit de refaire sa vie.Ça je ne l'ai pas compris.Il
faudra bien qu'un jour.Enfin je sois guéris.De cette histoire d'amour.Comme une douloureuse maladie.

Salut le petit Américain.

De durandal le 17/10/2016

Refrain: Salut à toi petit Américain.T'es encore qu'un p'tit bout d'choux.Salut j'èspere que tu
va bien.Papy te fais un gros bisou. Je ne te
connais encore pas.Pour moi tu est trop loin la bas.Je sais que ta maman est jolie.Que tu vis aux
états unis.Avant d'pouvoir se dire bonjour.On se verra comme à la télé.Et puis viendra ce grand
jour.Peut être pour le prochain été. Tu sais qu'ici aussi c'est ton pays.Ou

Quand la porte se referme

De durandal le 17/10/2016

Pour un verre de trop,un vol à l'étalage.Comme une injustice et te voila en cage.Des semaines des
mois renfermé.Et pour certains même des années.Seul sur son lit,plus vraiment d'espoir.Rien à faire
juste broyer du noir. Quelques visites pour vous
réconforter.Si tôt leur départ,se mettre à pleurer.On a plus faim à part de sortie.Retrouver la
rue,sa famille ses amis.Et le temps qui passe ne change rien.Vous restez la comme un assassin.

durandal
durandal

Retraité du batiment,écrivain à mes heures.Trois ouvrages publiés chez edilivre.

Web : http://durandal53.monsite-orange.fr
Me contacter