Naufrage

De Clotaire le 24/03/2008 (1 visite depuis 7 jours)


On t'a élevé la plus belle des statues.
Pourtant, on t'oublie à chaque coin de rue.
Ta lumière éclaire le monde.
Pourtant, que de zones d'ombre.
Avec ton nom, on a baptisé un navire.
Pourtant, dès la première vague, tu chavire.
Liberté, liberté, toi plus adorée qu'aucun dieu.
Liberté, pourquoi ne brille-tu pas sous tous les cieux ?
Liberté, quand on écrit un nom sur une liste.
Liberté, quand on bâillonne un journaliste.
Liberté, quand on raye un nom sur une liste.
Liberté, quand on assassine un journaliste.
Liberté, si ta statue se met à trembler.
Ce n'est pas à cause d'un vent de liberté.
Ni même d'un vent venu de la mer.
Mais bien à cause de vérités, au goût plus amer.
Liberté, on t'a élevé la plus belle des statues.
Pourtant, liberté, on t'oublie à chaque coin de rue.
Liberté, ta lumière éclaire le monde.
Pourtant, liberté, que de zones d'ombre.
Avec ton nom, liberté, on a baptisé un navire.
Pourtant, dès la première vague, liberté, tu chavire.

00039406