Le droit d'être aimé

De Clotaire le 13/08/2008 (2 visites depuis 7 jours)



On a tous été des enfants.
Certains, le sont resté longtemps.
D'autres, ne s'en souviennent pas assez souvent.
Certains, on été aimés par leurs parents.
D'autres auraient pu l'être également.
Mais si lourd soit le poids des larmes.
Il ne vaut jamais de prendre les armes.
A aucun prix un enfant ne doit prendre un fusil.
Aucune bombe ne justifie une tombe.
Aucune tombe ne justifie une bombe.
Même s'ils sont nés au pays des bombes.
Les enfants sont l'avenir du monde.
Tous les enfants on le droit d'être aimés
Tous les enfants on le droit de s'amuser.
Et même, si parfois certains l'on oublié.
Tous les enfants on le droit de manger.
Tous les enfants on le droit d'être des enfants.
Si lourd soit le poids des larmes.
Il ne vaut jamais de prendre les armes.
A aucun prix un enfant ne doit prendre un fusil.
Aucune bombe ne justifie une tombe.
Aucune tombe ne justifie une bombe.
Tous les enfants on le droit d'ouvrir les yeux sur le monde.
Sans être éblouis par la lueur des bombes.
Dans leurs regards se dessinent les contours du monde de demain.
Il faut qu'ils soient sereins, pour avoir de jolis dessins.
Car demain, lorsqu'ils seront grands.
Certains, auront oublié qu'ils on été des enfants.
D'autres ne s'en souviendront pas assez souvent.
Mais lorsqu'ils redessineront les contours du monde.
Ils devront apprendre à leurs enfants, que malgré tous les drames.
Et si lourd soit le poids des larmes.
Il ne vaut jamais de prendre les armes.
A aucun prix un enfant ne doit prendre un fusil.
Aucune bombe ne justifie une tombe.
Aucune tombe ne justifie une bombe.
Un enfant a le droit de rester un enfant.

00039973