Dort.

De jerome le 09/05/2010 (4 visites depuis 7 jours)



Ou est ce que je suis ?
Le monde est t’il comme il est.
Suis-je ici.
Ou par ici.
Tous les actus, sont t’ils réels.
Mais si c’est oui.
C’est autant pourrit.
Ca peut paraitre bizarre.
Comme hasard.
Si je me réveille la alors,
Il faut que je dorme.

Dort.

Dort.

Dort.

Dort.

C’est ni un rêve.
Ni un cauchemar.
Dormir c’est ma grève.
Contre tous ce quez j’ai marre.
Si vous êtes victime de la vie.
Restez dans vos lits.
Le jour et la nuit.
Hors d’un monde pourrit.
Toutes les nuits blanches.
Elles restent toujours noires.
L’insomnie dans ce placard.
En camisole blanche.
Ca peut paraitre bizarre.
Comme hasard.
Si je me réveille la alors,
Il faut que je dorme.

Dort.

Dort.

Dort.

Dort.

Dort.

Dort.

Dort.

Dort.

Si on a qu’une vie.
Et qu’on ne voit que la nuit.
La terre entrain de souffrir.
Je préfère dormir.
M’envoler dans mon paradis.
Voir que le jour.
Dormir ici, restez la dans l’insomnie.

Si on a qu’une vie.
Et qu’on ne voit que la nuit.
La terre entrain de souffrir.
Je préfère dormir.
M’envoler dans mon paradis.
Voir que le jour.
Dormir ici, restez la dans l’insomnie.

Si on a qu’une vie.
Et qu’on ne voit que la nuit.
La terre entrain de souffrir.
Je préfère dormir.
M’envoler dans mon paradis.
Voir que le jour.
Dormir ici, restez la dans l’insomnie.

Si on a qu’une vie.
Et qu’on ne voit que la nuit.
La terre entrain de souffrir.
Je préfère dormir.
M’envoler dans mon paradis.
Voir que le jour.
Dormir ici, restez la dans l’insomnie.

Il faut que je dorme.

Dort.

Dort.

Dort.

Dort.