Enfant battu

De Alain Joyeux le 23/05/2012 (10 visites depuis 7 jours)

Un jour qui naît est un espoir de plus
Mais pour certains, c’est un espoir qui meure
Le pas lourd de l’adulte régit sa peur
L’enfant le sait il va être battu.

Il ne sait pas pourquoi les coups tombent
Son corps s’évade de la prison douleur
Mais son esprit y a fait sa demeure
Il aimerait que tombe enfin la bombe

Inéluctablement les jours se suivent
Inéluctablement les coups se suivent
Le monstre qui le frappe a pris ta place
Ce monstre qui le caresse à ta place

Mais ce monstre, cette chose horrible, c’est Toi.
Toi dont seule la mort pourras le guérir.
Petit dieu d’hérésie tu lui donnas la vie
Grand diable de folie, tu le tues pour te tuer.

Mais Toi tu ne meurs pas…





Tous droits réservés



L'auteur :
Alain Joyeux
Alain Joyeux

Je suis un homme invisible, dont on n'aperçoit que le cœur, encore faut-il se donner la peine de vouloir le voir.
Rien n'arrive sans efforts...
Bonne lecture

Me contacter