Le p'tit bout de ma retraite

De M. Forestié le 31/08/2019 (11 visites depuis 7 jours)


Te presse pas, prends ton temps, j’ai mille choses à faire
Je pars le nez au vent, je retourne en arrière.
Avec ma grosse gomme, j’ai effacé le temps,
J’arrive mon bonhomme ! Demain j’aurais dix ans.
J’ai rangé mon stylo et poussé mes tiroirs,
J’ai fermé mon bureau, c’est la fin d’une histoire.
Demain, je me déguise en Opa tout permis,
En faiseur de bêtises, en chatouilleur du lit.

Petit bout, Babou, Opa là c’est moi.
Petit bout, Babou, Opa là est là.

On va tout essayer, la moto ou l’avion,
Le zoo du quartier et les paquets d’bonbons,
A la pêche à la ligne, nous nous distinguerons
Après une visite chez le marchand d’poissons.
Grimaces et boules de gomme, pirouettes et crottes de nez,
Les blagues au téléphone, je vais te les montrer,
Les tubes de dentifrice, pleins de mousse à raser
Et les p’tites souris qui s’baladent dans l’évier.

Petit bout, Babou, Opa là c’est moi.
Petit bout, Babou, Opa là est là.

Et si je reste un peu plus longtemps avec toi
Nous irons tous les deux voir le Connemara,
Le sable au Sahara, les fjords du grand Nord,
Peut-être pourquoi pas la maison d’Dark Vador.
Un beau matin sans doute, on s’arrêtera de jouer,
Oma te donnera un tout petit cahier
Tu liras mes chansons et tu les chanteras
Sur ma grande guitare que je t’aurai donnée.

Petit bout, Babou, Opa là c’est moi.
Petit bout, Babou, Opa là est là.