Tes trente ans

De walter le 27/02/2008 (1 visite depuis 7 jours)

Il s'agit maintenant d'oublier les absences ,
les aubes aux cheveux roux
apaisant la douleur des désirs,
du feu au-dedans de ton ventre
ne plus te souvenir;
puisque tous les soleils sont conviés à venir.
il s'agit maintenant de reconstruire
bien des nouveaux silences,
et de mettre tes pensées à portée de la connaisance, saisir de l'intérieur le regard de ceux qui dorment;
laisser la vie ,en sorte, te ceindre d'une écharpe blanche.

walter



L'auteur :
walter
walter

texte publié en 2005

Web : http://andretorno.com
Me contacter

Du même auteur