Voir si j'y suis

De Sébastien Lacroix le 07/02/2015 (12 visites depuis 7 jours)

Notre amour c'est un peu
Comme un lent feu de paille
Moi je baye et rebaye
Aux corneilles
De ce bûcher d'âmes je n'ai
Hélas qu'un seul oeil pour pleurer
Quand il se mue en esclave
D'un rat-de-cave
L'autre se fait rincer

L'autre se terre tard
De ses regards
Le tiers, le quart
Ne lui suffit, car
Il ne craint ni les flammes
Ni les coups de fusil
D'une femme pour une fameuse
Nuit

(Elle) S'jette sous l'emprise d'un Get, soûlard
Qu'on devient
Que ce feu nous grise
(Elle) S'jette sous l'emprise d'un Get, soûlard
Moi je m'en carre
Comme de mes chemises

Voir si j'y suis (x4)

A vue de ma colline
Tout est carbonisé
Et ma lyre est aisée
Souvent je m'émerveille
De Poppée déguisée

Notre amour c'est un feu
De paille, comme un pe-
-tit rien de tous les âges
Et si l'on reste sage
Les flammes seront bleues

Aussi futile fût-il
C'est elle qui m'attisait
M'a dit si c'est ainsi, je cite
Va-t'en qui sait
Voir si j'y suis (x2)

Elle m'appelle mon chat
Sourit, et pense,
Que quand elle dort
Les souris dansent
Défie les lois
De la méfiance
Article 3, me faire confiance

(Elle) S'jette sous l'emprise d'un Get, soûlard
Qu'on devient
Que ce feu nous grise
(Elle) S'jette sous l'emprise d'un Get, soûlard
Moi je m'en carre
Comme de mes chemises