L'impro. de mon talent

De tyler le 09/07/2012 (6 visites depuis 7 jours)

introduction d'un talent
encré de la tête au talon
mesdames et messieurs
un truc a mes yeux précieux
un état second
tous ce temps passé
un tas de seconde
ou je me suis dépasser
sans jamais pensé
a tout l'ozeille que je pourrai dépensé
Aprés 7 heures de travail archarner
il y a ma plume qui commence à me charmer
D'année en année ma page ma condamnée
un régime militaire
qui a fait de moi un homme solitaire
solidaire, mon inspi. ne manque pas d'aire
illumine mes rimes comme un lampadaire
même si tous ne tien que sur un fil
laisse mon rêve se taper un filme
laisse ma détermination
je rap que pour ma gueule pas pour celle ma nation
on me disait ridicule, des moqueries
avec du recule
j'ai su que les mots guéris
j'irai vers celle
qui comprendra mon language universel
comme posséder
à l'envie d'arreter j'ai pas céder
un sommet que j'ai pas encore accéder
assomer mes idoles
des blazes à faire décèder
avant j'allume un petit stick
aprés je deviens l'enfant artistique
une probabiliter, des statistiques
une habiliter à manier ce verset
effet inversé, quand mes larmes se sont versé
Pour être franc c'est
moi qui a rendu fou la plupart des prof de français
moi qui les a toujours offenser
au fond c'est la force de mon talent
encré de la tête au talon
la réussite montée sur son belle étalon
ici impossible de faire du vol à l'étalage
l'état lâche des promesses à droite, à gauche
pendant que mon impro. n'a pas loupé le coche
L'encre n'a pas fini de coulé
vers les étoiles j'ai décoller
tout c'est écrouler quand j'étais écolier
braquage de bagues, et des collier
sont mes 1ere chose halam
l'oeil a la larme
la raison a sonner l'alarme
moi j'ai pas opté
pourtan la poésie ma adopter
ma dompter
a fait de moi son prisonnier
entre ses lignes j'ai zonner
et les rimes à ma porte sont venues sonner
l'ambition sévère
ces rêves
écrire c'est tous ce que je sais faire
un soufle dernier
car souffre un guerrier
noyer sous l'eau
écoute les cries d'une âme solo
beaucoups me disent:" t'es fort"
mais à quelle point puisque sa me dévore
En moi je le sent, je l'ai réciter
dans le sang coule cette capacité
un pas dans la cité
un futur innocent
exiter cette passion me descent
comme si sa fesait 100 ans
qu'on s'entend
dire qu'au départ j'étais pas consentant