BALLADE NOCTURNE

De brouilleur59 le 08/12/2017 (8 visites depuis 7 jours)

Dans les rues de mon enfance
Où le déambule comble ma vie
Le vide aux vertus de défense
Tague ces murs, paroi crépie
Un « décalco »de décadence

« Laissez-moi, ma liberté
Pour rêver de lendemain
Laissez donc leur vérité
Qui spolie le genre humain »

croire a demain, pour construire le futur
encore croire à l'humain et ôter mon armure

Courir dans l’ombre d’un espoir
En sensation de fluide colorisé
Le fond de l’être, évitant de choir
En se diluant dans ce motif figé
En un graphe de base pochoir

« Laissez-moi, y croire encore
Pour vivre l’instant de la sorte
Laissez donc tous ces mentors
S’enrichir de la peine des autres »

croire a demain, pour construire le futur
encore croire à l'humain et ôter mon armure


Croire en une chimère dorée
Si brumeuse que l’avenir pali
Du doute de la réussite, suscité
Aux édits de conviction affaiblis
Laissant le prélude, sans idées

L’instant n’est peut-être que la transcription d’une intention
Inverse à notre conviction

TDR B59