l'esprit comme un gladiateur

De tyler le 06/07/2012 (19 visites depuis 7 jours)

dit leur poete qui veux vendre comme un dealer
ta dit l'heure du succés en écoutant ce morceau
sont mort ceux
qui dans les roues m'on mis des bâtons
dans mes veines s'amorce
l'ame d'un combattant
Face à l'intru remballe ta came
et laisse toi bercé par l'instru de Takam
5.9 , 6.2 on est au nord
flingue neuve, flis de ... on defend notre honneur
ton père sait que ma plume peux te transpercé
ta mère sait comment me remercier
et si tu te demande pourquoi tan de haine, de vengeance
Y.A.N n'a pas eu de chance, entame sa revanche
Interimaire sans jamais etre embaucher ce qu'il exploite c'est des vies, 15 ans l'écriture me fait signé un C.D.I
Dit leurs que sur cette page l'or y est
que je ne resterai pas assis sur mes lauriers
que mon inspi. reste determiner
à tout contaminé, à tout exterminer
souvient toi l'ami
ma plume te fait rebondir comme le marsipulamie

Et si mon talent ne manque pas d'aire
illumine cette route comme un lampadaire
par terre regarde l'encre se dispercé
aimer car par une flèche tu te dit percé (*2)

Demande à Pauline
elle dit que ma plume est un trempoline
que j'irai vers le ciel, vers les étoiles
peindre sur une toile mon potenciel
l'éssenciel c'est de toujours avancé
les défis les relevés
meme si le vent c'est
levé si la souffrance ma enlever
La rage ma posséder quand passe l'orage sur ce C.D.
L'ouvrage ma décéder quand des idées à ma place ont décider
de déssiner ce destin décimer
Nouvelle génération en cure
cherche leur rations et s'en procure
pendant que mon inspi. me soigne à la piqûre
Ta l'état qui ose vivre dans leur building
dans quelle état finira ma prose car trop de bodybuilding
pauvre ou riche on ma jamais dit "choisi"
ma pauvreté est plus riche que leur bourgeoisie
la 1ere place tu ma décerné
la nuit éveillé, mes yeux cerné
l'amour je me sent pas concerné
l'âme soeur son nom c'est ....
L'énoncé d'un homme qui a renoncé
on sait que tôt ou tard dans le mur elle te fera foncé
qu'au plus profond le poignard sera enfoncé

Et si mon talent ne manque pas d'aire
illumine cette route comme un lampadaire
par terre regarde l'encre se dipercé
aimer car par une flèche tu te dit percé (*2)

aujourd'huit le pécher nous a soumis
la preuve avec cette chienne de katsumi
la baie danse
avec toutes mes compétances
enfermé dans ma bulle
les yeux fermés
un futur fabuleux
est-ce que cette vision au final aphabule
j'ai mis des coups de tête, fan de Zizou
un jour peu-être, s'éfacerons les cis-sou (soucis)
ainsi c'est, un coup de pied au cul que tu veux
je te la fait à la Djibril Cisser
inciser j'ai pas souffert
j'ai préciser que j'ai pas su faire
avec les sentiments, justement
femme c'est pour sa que je te ment
j'ai carté le jeu à ta demande
écarter sont nos 2 monde
Ici un corps pour elle
qui dégage une chaleur corporelle
la poésie incorporée
rien n'y fait
chaque mot je te le fait sniffer
on sonne, laisse j'y vais
consomme mon talent qui va te léssiver
l'échec j'en ai eu marre d'être à ses côtés
alors ma réussite le fait spychoter
en moi tout a explosé
un jour d'hiver car y cailler
quand ce don c'est exposé?
une nuit d'été la tête dans les cahier

Et si mon talent ne manque pas d'aire
illumine cette route comme un lampadaire
par terre regarde l'encre se dispercé
aimer car par un flèche tu te dis percé (*2)

inexistant est ce monde en paix
parti sans traîner
la mélodie à mes pieds est venu rempée
comme un sport dur on c'est entraîner
La politique sa me fait marré
les viperes sont lachés dans les marrai
moi je n'es plus qu'a démarré
voté, je m'en foutais
dans le menssonge vautré
ils m'on jamais envoûter
comme le magicien d'Oz
tu verra l'encre faire apparaître ma doze
électriquement chargé comme un ion
écrire ma changé, à soigné mes lésions
ensemble lisons cette colision
ce bonheur fulgurant
pôur l'heure le seul figurant je suis
les traces de ton passage j'éssuis
début de ce regne
la fin d'une âme sereine qui a tord
donnant naissance à un gladiateur
La mélancolie n'a plus aucun sens
depuis que j'ai reçu ce colis
on parle de ma renaissance
une plume et un papier
vers mes rêve j'irai à pied
j'irai rapé sans que la pluie me fasse déraper
sans que le soleil m'éclaire
foudroyer par un éclair
devenu dépendant
c'est pendant
mon tout 1er texte que j'ai trouvé sa bandant

Et si mon talent ne manque pas d'aire
illumine cette route comme un lampadaire
par terre regarde l'encre se dispercé
aimer car par une flèche tu te dit percé (*2)