LE CLOWN

De Philippe Darnault le 08/05/2016 (2 visites depuis 7 jours)

Habillées de feutrine,
Les guirlandes illuminent
La grand place des Arts.

Des enfants travestis
Dans les rues investies
Taquinent les vieillards,

Puis s'affairent exaltés
Pourvus de volonté
Et nimbés de patience

Pour repiquer des fleurs
Dans des bacs en faïence
Inondés de couleurs

****** (REFRAIN) *******

Qui offrent du bonheur?
Souvent tous les artistes
Qui cache bien ses pleurs
Souvent le clown en piste.

************************

Pour l'arrivée prochaine
De la fête foraine
Et de son chapiteau,

Les beaux décors festifs
Aux multiples motifs
Embellissent les tréteaux.

Sous la brise câline
Au parfum de praline
Au pied du vieux moulin

Dansent de belles fillettes
Aux visages de lutins
Et d'allure coquette.

****** (REFRAIN) ******
**********************

Quand le cirque est dressé
Le village empressé
S'entasse dans les gradins,

Tandis que les artistes
Accoutrés pour la piste
Se muent en baladins.

Mais le clown éploré
Dans sa loge, ésseulé,
Renforce le maquillage

Pour voiler la détresse
De son frêle ménage
Assailli de tristesse.

****** (REFRAIN) *******

Malgré les yeux en pleurs
De pitre et de jongleur,
J'assume le supplice,

D'amuser les enfants
Sous mon masque hilarant
Au sourire factice.

La séance accomplie,
Le visage s'assombrit
Quand je me démaquille.

Je lègue mon humour
Ensuite me rhabille
Et rentre le coeur lourd.

****** (REFRAIN) ********

Philippe Darnault