LA ROSE NOIRE

De Philippe Darnault le 21/08/2017 (0 visite depuis 7 jours)

Dans son écrin douillet de perles de rosée
Elle s'éveille peu à peu aux jours nouveaux promis ;
Demain est déjà là et la rose endormie
Se plaît à la lueur aux aurores succomber.

De ces vols alentours, d'abeilles et moucherons
Au gré du vent léger la belle s'apprivoise
Offrant son doux parfum à ceux des environs
Et d'arômes se mêlent de myrtilles et framboises.

Libellules bleutées et belles coccinelles
Légères d'insouciance batifolent de plus belle,
Et voltigent au vent chaud par Eole inspiré

Attendant que la brune, au plus beau des soirs,
Offre un voile de satin aux mille étoiles dorées
Pour protéger ainsi la plus belle rose noire.