LES NYMPHES ARGENTEES

De Philippe Darnault le 07/09/2016 (2 visites depuis 7 jours)

Je marche bien serein le long de l'océan
Dans le souffle léger d'un horizon lointain
Qui porte sur ses eaux, aux doux rayons couchants,
Mille éclats de diamant pour unique butin.

Quand l'onde aux chants d'Eole se ride d'allégresse
Et glisse ses murmures aux souvenirs d'été
Je me sens d'émotions envahit de sagesse
Et me laisse sans compter par sa tiédeur bercer.

J'ai vécu l'irréel, pour vous le faire admettre,
Aux sirènes du large faudra t-il vous soumettre 
Pour entendre l'appel des nymphes argentées ?.

Un frisson méconnu a emporté mon âme
Vers un monde de Néréides où personne ne me blâme
Et me suis réveillé, par leurs chants, envoûté.


Philippe Darnault