Rickie

De Damien Glez le 09/07/2014 (8 visites depuis 7 jours)

Ce n’est pas le souffle du vent
Celui qui fend les Appalaches
Ni le tourbillon juste avant
Que mes cheveux ne se détachent
Ni le vertige qui enivre
Dans le grand canyon qui délivre...
Tout ça pourtant et plus encore
C’est Rickie, sa voix qui me mord
Elle chante,
Enchante
Flying cowboy

Ce n’est pas mon cœur en chamade
Le trouble d’un homme qui envoûte
Tombé en amour ou en rade
Ce n’est pas ma voix qu’il écoute
Pas de contagion consentie
Just’une mélodie jazzy...
Tout ça pourtant et plus encore
C’est Rickie, sa voix qui implore
Elle chante,
Enchante
Chuck E’s in love

(Pont) Backings-vocals en noires et blanches
Béret, cigare, cigale, bohème
Mystérieuse fille qui se déhanche
Peaux qui frissonnent sous les poèmes
Nos vies recluses soudain s’entrouvrent
Junkies de Rickie, de son groove
Filtre d’amour pour nos fêlures
Pure...

Ce n’est pas mon pas sous la pluie
Le trottoir lustré de minuit
Les lumières de la grande roue
Dans les reflets de la gadoue
Pas un zonard, une Chevrolet
Un goût sucré de liberté...
Tout ça pourtant et plus encore
C’est Rickie, sa voix jette un sort
Elle chante,
Enchante
Young blood

Filtre d’amour pour nos fêlures
Pure...
Pure...